La semaine sur les marchés

La semaine en bref, quels éléments ont impacté les marchés ?

Chaque semaine, retrouvez dans cette rubrique l’actualité financière et l’actualité des marchés

La semaine sur les marchés : du 13 au 17 janvier 2020

Lundi 13 janvier 2020

La signature officielle par des dirigeants américains et chinois de l’accord commerciale de “phase 1” est prévue pour mercredi. “L’accord de phase 1 pourrait se révéler n’être qu’une pause supplémentaire avant une nouvelle escalade ou une prolongation de la ‘guerre froide’ économique”, prévient ainsi Adam Slater, économiste d’Oxford Economics , dans une note publiée lundi. La confirmation d’une nouvelle baisse du marché automobile chinois en 2019, qui devrait se poursuivre cette année, est en outre venu rappeler aux investisseurs les conséquences économiques néfastes du conflit commercial.

CAC 40 : -0,02%/ S&P 500 : +0,70% / Nikkei 225 : fermé

Source : Reuters

Mardi 14 janvier 2020

La banque JPMorgan gagne plus de 2% après avoir fait état de bénéfices records au titre de l’exercice 2019. Citigroup progresse également de plus de 2% après avoir publié des comptes trimestriels meilleurs que prévu. D’après les prévisions du consensus Bloomberg, les bénéfices des sociétés du S&P 500 devraient avoir progressé de 1,5% en 2019. Les boursiers ont massivement parié sur un rebond des profits en 2020. Ils ont maintenant besoin de savoir s’ils ont eu raison. Verdict tout au long de ces trois prochaines semaines.

CAC 40 : +0,08% / S&P 500 : -0,15%/ Nikkei 225 : +0,73%

Source : Investir

Mercredi 15 janvier 2020

L’accord commercial de «phase 1 » a été signé ce jour. “C’est sans conteste un grand soulagement pour le marché”, estime Peter Cardillo , économiste à Spartan Capital Securities, à New York. “Il y a encore des PDG qui sont sceptiques, mais cela pourrait favoriser les investissements en capital qui étaient le grand chaînon manquant de l’économie ces dernières années.

CAC 40 : -0,14% / S&P 500 : +0,19% / Nikkei 225 : -0,45%

Source : Reuters

 

Jeudi 16 janvier 2020

Cette « phase 1 » de l’accord commercial marque la suppression de droits de douane que Washington envisageait sur les téléphones et ordinateurs portables et les jouets chinois, et abaisse de moitié à 7,5%, les droits sur 120 milliards de dollars d’autres produits chinois importés TV écran plat, casques Bluetooth ou chaussures. 250 milliards de dollars de produits chinois restent taxés à 25%. Pékin doit de son côté acheter 200 milliards de dollars de biens et services américains supplémentaires. Trump entend lever tous les droits de douane restants dès qu’un accord de phase 2 sera scellé.
Le conseiller économique de la Maison blanche Larry Kudlow juge que le deal ajoutera 0,5 point de pourcentage à la croissance américaine en 2020 et 2021.

CAC 40 : +0,11% / S&P 500 : +0,84% / Nikkei 225 : +0,07%

Source : Boursier.com

Vendredi 17 janvier 2020

La Bourse de Paris a surtout réagi ce vendredi à la belle fin de séance d’hier de Wall Street. Le relèvement des perspectives de moyen terme de la banque Morgan Stanley et les bons résultats du taiwanais TSMC, véritable baromètre pour l’industrie des semiconducteurs et donc des valeurs technologiques.

CAC 40 : +1,02% / S&P 500 : +0,39% / Nikkei 225 : +0,45%

Source : Investir

Performance depuis le début d’année

+1,78%

CAC 40 dividendes bruts réinvestis

Source : Investir, données arrêtées au 20/01/2020 10h17

La performance quotidienne des indices boursiers est indiquée hors dividende. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Ce document est établi par Aviva Vie à des fins d’information. Il contient des éléments d’information et des données chiffrées considérés comme fondés ou exacts au jour de leur établissement. Concernant les éléments provenant de sources d’information publiques, leur exactitude ne saurait être garantie. Document non contractuel à jour au 20/01/2020.

Investissement Durable

La réglementation européenne « Clean Air for Europe » impose aux constructeurs automobiles une norme maximale d’émissions de 95 grammes de CO2 par kilomètre en moyenne.

Les constructeurs présents sur le marché européen risquent donc de devoir payer de sévères amendes en 2021, en fonction de leurs ventes de 2020. Pour chaque gramme de CO2 dépassant la limite autorisée, une amende de 95 euros par véhicule vendu sera infligée.

La firme américaine MSCI a fait les calculs en se basant sur la moyenne d’émissions entre 2015 et 2017. Ainsi, Volkswagen, serait exposé à près de six milliards d’euros d’amendes. Renault, Fiat ou Ford à près de 2,5 milliards d’euros. Le groupe PSA à un peu moins de 1,5 milliard d’euros. Seul Toyota devrait passer entre les gouttes.

Selon HSBC , la part des ventes de véhicules électriques et hybrides devrait atteindre entre 15 et 20 % des ventes totales pour permettre aux constructeurs d’atteindre les objectifs européens. En 2019, la part de marché des véhicules hybrides et
électriques n’était que de 9 %.

Source : Novethic



À voir également


Actualités - 15 janvier 2020

Découvrez les résultats 2019 du contrat Afer

Vie des marchés - 06 décembre 2019

La vie des marchés – novembre 2019

13févr.

Soirée Afer

S'inscrire
09mars

Soirée Afer

23mars

Soirée Afer